samedi 28 novembre 2009

Soirée ordinaire, mais bien agréable

Le beau Geek s'est pointé chez moi vers 18h. On a trainé quelques minutes chez moi puis nous sommes allés dans un resto-bar. C'était très bien, l'ambiance était relaxe et il y avait de la musique pas trop forte. Mon Geek avait faim alors il regarde le menu. Ayoye, les yeux m'ont fait trois tours quand j'ai vu les prix... Il a commandé quelque chose à manger pour nous deux et une bière pour lui et un verre de vin pour moi. Un peu plus tard, on a repris une bière à deux. Bordel...ça a coûté 100 $ tout ça...Enfin, on a beaucoup parlé. J'adore parler avec lui. Je peux tout lui dire, ou presque...mon blog il a pas le droit de le lire. Mais hier, avec son blackberry, il a dit : regarde, je vais trouver ton blog devant toi. Ça prit 2 minutes. Je savais qu'il le trouverais, c'était trop facile pour lui, il me connait très bien et savait quoi chercher. Mais je lui ai fait promettre de pas le lire. Parce que trop fucké pour lui. Bon, je sais qu'il ne me jugerait pas, mais je veux pas que mon Geek le lise. Et je sais qu'il le lira pas.

Par la suite, il a fallu qu'il rentre chez lui, il était pas vraiment tard, mais j'étais saoule et sa ''blonde'' l'attendait à la maison. J'écris blonde entre guillemets parce que c'est pas trop clair leur relation en ce moment. Il veut la laisser parce que ça fonctionne pas depuis longtemps. Mais il a une famille et ça complique beaucoup les choses, d'autant plus qu'il ne veut pas la blesser. Je l'encourage et l'appuie, parce qu'il ne semble pas heureux. Et pour sa blonde, je trouve pas ça correct. Encore ma solidarité féminine.....Une fille ou n'importe qui mérite mieux qu'être en couple avec quelqu'un qui nous considère plus comme un ou une coloc... bref, il m'a reconduit chez moi. Non, il est pas monté et c'est pas l'envie qui manquait! Je l'ai regardé et on s'est embrassé. Il m'a poussé un peu et m'a dit d'arrêter parce qu'il avait trop envie de moi. Alors comme la plus belle des agaces, je l'ai encore embrassé, mais je savais bien qu'il ne montrerait pas chez moi. J'avais juste envie de sentir encore ses lèvres contre les miennes et sa langue chaude. Et je suis sortie de sa voiture, le sourire aux lèvres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire